Au sujet de la fête des mères...

....et sur nos rapports avec la maman africaine

 

D'une série de partage de réflexions sur ce qui m'enchante au-delà de tout: la femme noire!

A la lumière de mes activités en ce mois de mai 2011



par Natou Seba Sakombi, Animatrice et  Fondatrice de Reines et Héroïnes d'Afrique



La société actuelle nous a appris à mettre des phares sur certaines catégories de personnes à certaines dates bien définies. Ainsi, nous avons la fête des mères, la fête des pères, la fête de l'enfant...etc. Comme s'il fallait leur donner plus d'importance à certains jours qu'à d'autres...Pour notre part, nous savons que la femme ou la mère mérite d'être fêtée tous les jours de l'année. En effet, tous les jours de l'année nous devons être en mesure de couronner et de faire notre révérence à celle qui nous a donné la vie, qu'elle soit présente ou non.

Ce matin, une de mes tantes journaliste citait Jean-jacques Ngangwesheun parlementaire de la RDC qui aurait dit Le développement sans l’apport des femmes est voué à l’échec, mais quand la femme y participe la réussite est certaine...N'a t-il pas raison ce monsieur? Parce que finalement quand on y pense, en Afrique, n'est pas seulement mère celle qui enfante mais aussi celle qui éduque, qui nourrit, qui soigne ou qui conseille. N'a t-on pas coutume d'appeller "mama" toute femme en âge d'être notre propre mère? En Afrique, on appellera même sans hésitation "mama" la femme stérile qui n'a malheureusement pas eu le plaisir de goûter aux douleurs et aux joies de l'enfantement, quel honneur et quel soulagement pour elle, n'est ce pas? C'est là que l'on reconnait les valeurs puissantes de nos coutumes africaines.  Et nous constaterons avec amusement que de grands chefs d'état africains, grands dictateurs qu'ils sont parfois, fléchiront et reviendront sur la plupart de leur décision in extremis à l'intervention de leurs mères. Des anecdotes de ce genre existent à foison et ne servent qu'à démontrer le rôle important que joue la maman africaine.

 

Le modèle occidental a tendance à nous éloigner de ce respect dû à la mère et nous trouvons cela tellement dommage. Bien entendu, il peut exister des divergences en tout genre entre une mère et son enfant, surtout quand ce dernier passe à l'âge adulte. On a parfois du mal à concéder à nos mères la liberté d'avoir le dernier mot sur nous quand nous sommes nous mêmes parents. Mais le respect quasi sacré que la coutume africaine nous enseigne à avoir vis à vis de nos mères nous entraine quelques fois à certaines réflexions. Déjà profondément plongés dans un style de vie et une éducation à l'occidental, des frictions s'interposent souvent dans les relations que nous entretenons avec nos mères. Au diable le caractère sacré de la mère, qu'elle nous maudisse ou que notre désobéisance nous porte malchance, nous décidons de lui tenir tête et de n'en faire qu'à nos têtes, pendant que nos génitrices crient au scandale. 

 

Que faut-il faire? Trouver un juste mileu entre les ordonnances sacrées qui émanent de nos mères et notre indépendance mentale régie par un mode de pensée occidental? Nous connaissons l'expression "adulte et vacciné" et nous aimons tellement l'utiliser. Mais nos mères africaines sont-elles de cet avis? Nos coutumes africaines, que nous souhaitons tant nous réapproprier, nous encouragent-elles à faire abstractions des avis et des conseils de nos mères? Je vous entends déjà dire, certaines mamans exagèrent et abusent de leur autorité! C'est une évidence à ne pas nier ni négliger. Mais alors, dans ce cas, trouver le juste milieu devient plus que nécessaire, car ne l'oublions pas, la place de la mère en Afrique tient et gardera toujours ce caractère sacré, et nous ne pouvons pas nous permettre d'ignorer ce fait.

Qu'elle soit donc fêtée et honorée tous les jours de notre existence, celle qui nous a donné la vie, éduqué, nourri, soigné ou conseillé. Et outre celle qui nous ont porté en leur sein, nous connaissons certainement une maman qui nous a porté dans son coeur et qui, justement et fièrement, mérite aussi de porter le titre de Reine et Héroïne de notre vie!

 

Natou Seba Sakombi

 

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×