Nehanda Nyakasikana,ou l'Esprit de Nehanda Nymhika:

Mes os reprendront vie...


L'histoire de Nehanda c'est aussi celle de la spiritualité africaine, et plus précisément du rapport que l'homme entretient avec les ancêtres et Dieu. Le récit est quelque peu complexe mais nous tenterons de le simplifier au mieux. Il nous faudra remonter au 15ème siècle, vers 1430, car c'est là où véritablement tout commence. Pour situer l'époque, disons que Christophe Colomb n'a pas encore découvert l'Amérique, et c'est à cette période que vit la toute première jeune femme à porter le nom de Nehanda.

En réalité la jeune femme s'appelle Nyamhika, et son père n'est autre que le célèbre Empereur Mutota, fondateur et premier empereur de l'Empire Monomatapa  (actuel Zimbabwe). Il fondera également l'Etat de Mutapa (Mutapaland). Mutota a également un fils, Matope, demi-frère de Nyamhika, qui plus tard deviendra le second Empereur de Monomatapa. Afin de rendre son fils plus puissant, et selon la tradition, Mutota organisera un rituel dans lequel il obligera son fils à commettre l'inceste en couchant avec sa demi-soeur Nyamhika. D'après la légende, ce rituel incestueux rendra Matope extrêmement puissant à son ascension au trône. L'Empire atteindra son apogée et s'agrandira de façon considérable, à tel point que Matope décidera de céder un partie de l'empire à sa demie-soeur Nyamhika. C'est ainsi qu'elle est deviendra "Nehanda", car elle dirigera le territoire de "Handa". Sa renommée dépassera même celle de Matope.

A la mort de Nehanda-Nyamhika, son esprit aurait continué à vivre dans le corps d'un lion, cherchant le corps humain idéal  à posséder. Une fois trouvé, Nehanda deviendrait l'oracle de Dieu en prophétisant au travers de la personne possédée. Ainsi, l'esprit de Nehanda aurait continué à vivre dans diverses personnes, à tour de rôle, et pendant plusieurs siècles. Toutes les personnes habitées par l'esprit de Nehanda développeront communément un don de médium extraordinaire car l'esprit de Nehanda sera l'esprit protecteur du peuple de Monomapata.

Quelques siècles plus tard, on découvre que l'esprit de Nehanda vit dans le corps d'une jeune femme nommée Nyakasikana. Dès lors, cette dernière est considérée comme la réincarnation Nehanda-Nyamhika. Elle devient la prêtresse du village de Shona et porte désormais le nom de Nehanda- Nyakasikana. Ses qualités exceptionnelles de médium se répandent dans tout le pays et c'est elle que l'on consulte pour les grandes décisions politiques. Les Shona sont monothéistes, ce qui ne les empêche pas de pratiquer le culte des ancêtres. Ils croient en la réincarnation des ancêtres qui après leur mort possèdent des membres de la famille. L'esprit de l'ancêtre mort est en contact direct avec Dieu et peut par conséquent servir d'intermédiaire entre les hommes et Dieu.

En 1890, les Anglais débarquent au Zimbabwe. On se tourne alors vers Nehanda pour qu'elle donne son avis quant à la manière de faire pour chasser ces envahisseurs. Les Portugais avaient déjà tenté de s'introduire dans le pays au 16ème siècle avec Bartholomé Dias, mais ils ne s'y étaient pas établi. Face à ces nouveaux parasites, Nehanda conseille aux habitants du pays de ne pas s'en faire. Elle leur explique que ces derniers sont là dans un but commercial et qu'il faut les accueillir en leur offrant une vache noire. S'ils peuvent participer au bien être du pays, pourquoi les accueillir en ennemis?

 

Toutefois, les relations entre les colons anglais et la population autochtone s'envenimeront de jour en jour. Pour cause, les envahisseurs leur imposent de plus en plus de taxes, se montrent injustes par rapport aux accords sur les propriétés et les emplois qu'ils offrent, critiquent leurs croyances et les endoctrinent pour qu'ils adoptent le christianisme et qu'ils rejetent leur religion ancestrale. Trop c'est trop, le peuple pris au piège décide de refouler les Anglais par une force militaire. On parlera de la First Chimurenga (ou Première Chimurenga), "chimurenga" voulant dire "rebellion" dans la langue des Shona.

En mai 1896, la rébellion commence à Matebeland, et ce n'est ni un général, ni un chef qui dirige l'armée de Monomatapa, mais un prêtre traditionnel qui répond au nom de Mukwati. En octobre, ce sera au tour du prêtre Kaguvi et de la prêtresse Nehanda de Mashonaland. Ces trois personnages précités seront les trois éléments principaux derrière cette fameuse rébellion. Kaguvi (ou Kagubi) est considéré comme étant l'époux spirituel de Nehanda. Il aurait fortement influencé cette dernière à inciter le peuple à se rebeller contre les Anglais, et à eux deux, ils seront ce qu'on appellera la "Voix" de Mwari , c'est à dire la voix de Dieu. Ils prêcheront au peuple que selon Mwari (Dieu) la source principale des malheurs qui s'abattent sur le pays c'est "l'homme blanc". C'est à cause de l'homme blanc que la peste bovine a été introduite dans le pays, et c'est aussi à cause de lui que les criquets dévastent les champs. Mwari est formel, tous les Blancs doivent absolument quitter le pays. Et Mwari rajoute que le peuple n'a pas à craindre quoi que ce soit car Mwari enverra toutes les balles qui sortiront des fusils des Blancs dans l'eau.C'est donc avec l'aide des prêtres traditionnels que la population de Monomatapa combattra les côlons anglais.

Mais Nehanda sortira du lot des 3 médiums. En effet, il se produira au travers elle des miracles stupéfiants. Elle est par exemple capable d'esquiver les Anglais qui cherchent à la capturer en disparaissant comme par enchantement à plusieurs reprises, et ce, pendant plus d'une année.

 

Nehanda et Kaguvi après leur arrestation, juste avant la pendaison de Nehanda

 

Kaguvi et Nehanda qui seront accusés de meurtre, finiront par être captivés et condamnés à la pendaison avec l'aide de certains traîtres de Shona. Kaguvi sera capturé le premier, Nehanda le sera ensuite. Néanmoins, on leur propose de se convertir au christianisme pour éviter la pendaison. Kaguvi cèdera, mais Nehanda qui refusera sera emmenée pour être pendue. Cependant, les Anglais n'ont aucune idée de ce que Nehanda leur réserve comme surprise. De même que ceux qui assisteront à la scène de la pendaison,ils  seront témoins d'un phénomène inexplicable scientifiquement parlant:

Au moment où elle doit être pendue, la corde qui est censée retenir la gorge de Nehanda et l'étouffer se coupe brusquement. La foule présente ne manque pas de pousser des cris de stupéfaction. A la deuxième tentative, la même chose se produit et sur le visage des Anglais, qui n'y comprennent absolument rien,  une terreur évidente se laisse voir. Un prisonnier africain qui assiste à cette scène de pendaison et qui souhaite offrir son aide en échange de sa libération, propose aux policiers anglais de fouiller la poitrine de Nehanda et de retrouver sa blague à tabac. Selon le prisonnier, c'est de là que provient la puissance qui rompt mystérieusement la corde. Les policiers n'ont d'autre choix que d'essayer, et effectivement, après avoir retiré la blague que Nehanda a caché sous sa poitrine, la troisième tentative marche. Nehanda est étranglée par la corde. Elle parvient tout de même à sortir ses dernières paroles qui sont: "Mes os reprendront vie!"

Rappelez-vous toutefois que selon la tradition, à la mort de chaque personne qu'il possède, l'esprit de Nehanda revit dans un autre corps. C'est ce qui arrivera pas plus tard qu'au 20ème siècle, durand la "Second Chimurenga", alors que le pays porte nom de RhodesieNous sommes en 1972, l'esprit de Nyamhika Nehanda a pris possession du corps d'une vielle médium. Cette dernière devient celle que le peuple consulte pour les plus grandes décisions politiques. Ses prophéties et ses recommandations seront notamment une aide efficace à la révolution du peuple. Elle  meurt en 1973.

Si l'esprit de Nehanda continue à habiter les femmes qu'il se choisit, la grande question que vous vous posez sans doute est: "En qui Nehanda vit-elle actuellement?". On ne le sait pas, et qui sait, on le saura peut être plus tard, voire jamais. Notons que la légende dit que l'esprit de Nehanda peut occuper le corps d'un lion, et ce, tant qu'il n'aura pas encore trouvé le corps humain idéal qu'il pourra posséder.

Nehanda Nyakasikana restera à jamais la figure emblématique de la résistance coloniale du Zimbabwe. Aujourd'hui, celle que les Zimbabwéens surnomment affectueusement "Mbuya", ou "Grand-Mère", repose en paix parmi les héros nationales zimbabwéens...ou disons plutôt, "son corps se repose".

 

Natou

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site